Parrain du festival
Parrain du festival

Parrain du festival

 

Michael Busse

Après une formation de photographie de mode, publicité, architecture et portrait, Michael Busse était vite fasciné par l’image en mouvement, donc le cinéma. Il a commencé une seconde formation comme cameraman à la télévision allemande. C’était une époque où tout était possible. Pour ce nouveau média, il n’y avait pas d’écoles; tout était à inventer. Passer d’une spécialisation à l’autre était normal. On passait de la fiction au documentaire, de l’information au direct, de l’électricien à la camera. Séduit par le documentaire et une nouvelle technique, la caméra à l’épaule, l’Eclair ou l’Arriflex BL, permettant l’enregistrement du son en parallèle et en ouvrant un nouvel horizon pour traiter la réalité, il a participé en tant que cameraman à ce ce que l’on appelle aujourd’hui l’école de Stuttgart un véritable pôle de création de documentaires comme miroir de la société. Ensuite, Michel à été appelé à l’école du cinéma de Berlin où il a enseigné pendant quatre années et accompagné la production de quelques films documentaires de fin d’études dont un a été sélectionné pour la BERLINALE. Après cette expérience il a fait les premiers pas dans la réalisation tout en gardant la caméra à l’épaule. C’était le début de la production de 80 documentaires avec sa femme pour la télévision allemande, espagnole, suisse, française et ARTE.  Puis, le formatage généralisé et l’uniformisation du programme a atteint  la télévision et a menacé le documentaire d’auteur jusqu’à sa disparition. Aussi, Michael n’avait plus envie de participer à ce nouvel ordre et il a redécouvert son premier amour: la photographie et le bonheur de ne pas être obligé de respecter les directives d’un directeur de programme. Voilà l’itinéraire d’un amoureux de l’image.